- Site officiel

Tous les recrutements

 


OFFRE DE STAGE

 

Evaluation des effets de l’utilisation des images satellites par les bureaux d’étude dans le champ de l’aménagement
Published: janvier 15, 2019
OFFRE DU 15/01/2019
Evaluation des effets de l’utilisation des images satellites par les bureaux d’étude dans le champ de l’aménagement.
Date de clôture : 


Contexte :

Ce stage intervient dans le cadre d’un projet de recherche financé par la CNES (programme TOSCA) portant sur les impacts socio-économiques d’Infrastructures de Données et de Services (IDS) basées sur l’imagerie satellitaire dans les politiques publiques environnementales et territoriales.
Il s’agit d’évaluer l’impact du pôle national Theia et de sa composante GEOSUD sur une problématique particulière, à savoir l’artificialisation des territoires qui constitue une information centrale pour la gouvernance territoriale.
L’hypothèse principale est que la mise en place d’IDS renforce les utilisations des données et services dérivés de la télédétection, et génère des économies de mutualisation ainsi que des gains significatifs en termes de productivité pour les services publics au niveau de l’efficacité, de la visibilité et de la transparence des politiques publiques, et plus généralement pour le développement durable des territoires.
Ce stage constitue une étude de cas qui s’’inscrit en appui à un travail de thèse sur les effets économiques de l’information satellitaire.

Problématique du stage :

Il s’agit à partir d’enquêtes d’évaluer la diversité des impacts, organisationnels, économiques, institutionnels liés à l’utilisation des images issues de la télédétection par les bureaux d’études liés au domaine de l’aménagement du territoire. Ceux-ci jouent un rôle important de relais pour la diffusion d’innovations dans le cadre de l’accompagnement des collectivités territoriales.
Il s’agira d’identifier les thèmes et types d’information les plus utilisés, les différentiels de coûts et de compétences générés par l’utilisation d’images satellitaires.
On identifiera plusieurs niveaux d’innovation selon que ces bureaux d’études sont impliqués dans des projets de recherche ou qu’il s’agit de travaux récurrents. Le stage bénéficiera au niveau méthodologique d’exemples d’enquêtes passées sur des thématiques similaires auprès des acteurs publics.
Il s’agira
          (i) d’identifier les types d’utilisations de ces images,
          (ii) de hiérarchiser les effets en fonction des contextes et des types d’usages et
          (iii) évaluer leur importance en termes de gains de valeur ajoutée, de productivité, de coûts évités ainsi que de qualité et transparence des politiques territoriales.
Ce stage sera mené en collaboration avec un autre stage concomitant sur l’usage des informations satellitaires dans les processus de décision et de planification territoriale. 
 

Profil du candidat :
Etudiant(e) : M2 géomatique, économie, géographie ou 3° année ingénieur.
Structure d'accueil :
UMR TETIS, Irstea, Maison de la Télédétection, Montpellier et Laboratoire CEE-M Université de Montpellier, INRA, CNRS, Supagro (site INRA)
Encadrement :
L’étudiant(e) sera suivi(e) par Pierre Maurel (UMR TETIS), Jean Michel Salles, Hélène Rey-Valette et travaillera en étroite collaboration avec Chady Jabbour (CEE-M).
Période et durée :
 6 mois (Mars/Avril-Août 2019)
Conditions : 
Indemnité de stage standard (577,5€ / mois). Frais de déplacement pris en charge. Permis de conduire obligatoire 

Pour répondre à l’offre :
Envoyer CV et lettre de motivation à Chady Jabbour : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Contact pour renseignement complémentaire :
Tel : 04 34 43 25 08

TELECHARGEMENT  Fiche-stage-tosca.pdf

Evaluation des effets de l’utilisation des images satellites sur le processus de decisions d’amenagement des territoires
Published: janvier 15, 2019
OFFRE DU 15/01/2019
Evaluation des effets de l’utilisation des images satellites sur le processus de decisions d’amenagement des territoires.
Date de clôture : 


Contexte :

Ce stage intervient dans le cadre d’un projet de recherche financé par la CNES (programme TOSCA) portant sur les impacts socio-économiques d’Infrastructures de Données et de Services (IDS) basées sur l’imagerie satellitaire dans les politiques publiques environnementales et territoriales.
Il s’agit d’évaluer l’impact des informations satellitaires et des produits innovants en matière de planification territoriale et de gouvernance territoriale. L’hypothèse principale est que l’usage de produits innovants à base d’informations satellitaires permet d’améliorer l’information en faveur de la gestion intégrée et du développement durable des politiques d’urbanisation et d’aménagement des territoires.

Problématique du stage :

Ce stage constitue une étude de cas qui s’’inscrit en appui à un travail de thèse sur les effets économiques de l’information satellitaire. Il fait suite à un stage en 2018 qui a permis d’établir pour le territoire de Thau des cartes d’occupation du sol intégrant les services écosystémiques rendus par les différents types d’habitats.
Il s’agit en premier lieu à partir d’enquêtes d’évaluer la diversité des impacts, organisationnels, économiques, institutionnels liés à l’utilisation d’images d’occupation du sol par les différents acteurs impliqués dans l’aménagement à différentes échelles. Dans un deuxième temps il s’agit de concevoir et organiser un groupe de travail expérimental et des enquêtes avec les élus du territoire du Bassin de Thau pour identifier les changements dans les modalités de planification et de décision résultant de la disponibilité de produits innovants intégrant l’usage d’information satellitaire.
L’observation des comportements avec et sans ce type d’information permettra
          (i) d’identifier les changements et leurs effets en termes de de gains de valeur ajoutée, de productivité, de coûts évités ainsi que de qualité et transparence des politiques territoriales.
Ce stage sera mené en collaboration avec un autre stage concomitant sur l’usage des informations satellitaires par les bureaux d’étude spécialisés en aménagement et appui aux collectivités territoriales
 

Profil du candidat :
Etudiant(e) : M2 économie, M2 géographie, 3° année ingénieur ou M2 géomatique. 
Structure d'accueil :
UMR TETIS, Irstea, Maison de la Télédétection, Montpellier et Laboratoire CEE-M Université de Montpellier, INRA, CNRS, Supagro (site INRA)
Encadrement :
L’étudiant(e) sera suivi(e) par Pierre Maurel (UMR TETIS), Jean Michel Salles, Hélène Rey-Valette et travaillera en étroite collaboration avec Chady Jabbour (CEE-M).
Période et durée :
 6 mois (Mars/Avril-Août 2019)
Conditions : 
Indemnité de stage standard (577,5€ / mois). Frais de déplacement pris en charge. Permis de conduire obligatoire 

Pour répondre à l’offre :
Envoyer CV et lettre de motivation à Chady Jabbour : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Contact pour renseignement complémentaire :
Tel : 04 34 43 25 08

TELECHARGEMENT  Fiche de stage TETIS CEEM TOSCA

Conception et intégration d’une plateforme de visualisation de données textuelles hétérogènes.
Published: novembre 07, 2018
OFFRE DU 04/01/2019
Conception et intégration d’une plateforme de visualisation de données textuelles hétérogènes.
Date de clôture : 04/01/2019


Contexte :

Le stage se déroule dans le cadre du projet SONGES sur la mise en correspondance de données textuelles massives et hétérogènes. Dans ces travaux, nous élaborons des modèles de représentation de données ainsi que des mesures de similarité à partir d’indicateurs trouvés dans les textes (thématiques, spatiaux et temporels).
L’objectif est d’organiser et valoriser des ensembles de données dans leurs dimensions hétérogènes et massives. Parmi les données exploitées, nous travaillons sur un ensemble de données produites dans le cadre du projet BVLAC, un projet mené par le Cirad qui promeut des techniques agricoles issues de l’agroécologie à Madagascar.

Sujet :

L’objectif de ce stage est de développer une interface de visualisation des liens (thématiques et spatiaux) entre documents d’un corpus. Cette interface devra permettre aux producteurs des données d’explorer et de valoriser ces corpus . Plus particulièrement, vous développerez une plateforme Web utilisant des librairies dédiées telles que : D3.js, Sigma.Js, Topogram.io, etc. 

  De façon plus précise, le stage sera décomposé en plusieurs étapes :

1. Appropriation du sujet (état de l’art, exploration des données).
2. Proposition de premières visualisations statiques des données à l’aide des librairies disponibles sur Python ou R comme : ggplot2, matplotlib, basemap, geopandas
3. Conception de l’interface de visualisation
4. Stockage des données dans un SGBD. La sélection du SGBD dépendra des besoins identifiés pour construire les différentes visualisations
5. Choix du framework (Flask, Rshiny,…) et des librairies Javascript (Sigma.js, Topogram.io, leaflet, …) nécessaires à l’implémentation de l’interface
6. Développement de l’interface
7. Analyse et évaluation des visualisations produites.

 

Profil du candidat :
Stage Master 2 ou école ingénieur
Formation et compétences requises :
– Langage de programmation : Python ou R
– Maitrise de SGBD tels que MariaDB, MongoDB, ElasticSearch ou PostGreSQL (avec POSTGIS)
– Développement Web : HTML/CSS mais surtout Javascript (Connaissances en design d’IHM souhaitées)
Adresse d’emploi :
Localisation : TETIS – Maison de la Télédétection – Montpellier
Laboratoire/Entreprise : UMR TETIS 
Encadrement :
Jacques Fize (UMR TETIS, Cirad & Irstea), Mathieu Roche (UMR TETIS, Cirad), Maguelonne Teisseire (UMR TETIS, Irstea)
Divers
– Durée : 6 mois
– Gratification : Taux légal en vigueur

Envoyer un CV ainsi que vos relevés de notes des deux dernières années à:
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Mise en place d’un système d’acquisition semi-automatique d’un corpus de données hétérogènes (Images et Textes) – Application à la problématique de la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest
Published: novembre 07, 2018
OFFRE DU 04/01/2019
Mise en place d’un système d’acquisition semi-automatique d’un corpus de données hétérogènes (Images et Textes) – Application à la problématique de la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.
Date de clôture : 04/01/2019


Contexte :

Le stage s’inscrit dans le cadre d’un projet interdisciplinaire concernant la gestion des risques liés à la sécurité alimentaire. Le projet est centré sur le cas de l’Afrique de l’Ouest, où les risques agricoles sont d’autant plus aigus que les services nationaux de surveillance et de suivi peuvent être défaillants faute de moyens techniques et financiers. Actuellement les images de télédétection satellitaire sont utilisées en routine pour produire des cartes d’anomalies de croissance de la végétation en temps quasi-réel, aux échelles nationale et régionale.
Cependant détecter une anomalie de croissance ne suffit pas à établir un diagnostic sur la production agricole d’une région, car de nombreux facteurs rentrent en ligne de compte. D’un autre côté, les journaux locaux et les nouveaux médias font état de certains événements (sécheresse, inondation, état sanitaire, etc.) qui ont un impact direct sur la production agricole. Ces événements ne sont pas tous répertoriés, ils ne décrivent pas de façon exhaustive la situation régionale ou nationale, mais ils apportent une information thématique complémentaire de celle des images satellite. Ainsi, nous proposons un stage de recherche ayant comme objectif d’établir un lien entre textes et images afin de faire un diagnostic sur la production agricole en cours de saison en vue d’améliorer les systèmes d’alerte précoce.
Pour atteindre cet objectif, deux activités seront menées :
          (i) utiliser des techniques à la pointe de fouille de textes sur le thème du climat et de la production agricole et avec un ancrage géographique en Afrique de l’Ouest ;
          (ii) lier les informations géo-localisées ainsi extraites aux observations faites par satellite pour poser un diagnostic en temps quasi-réel.
La zone géographique d’étude concerne l’Afrique de l’ouest. Les données textuelles à acquérir correspondent à des journaux, des bulletins officiels de veille sur le déroulé de la campagne agricoles émis par les systèmes d’alertes précoces internationaux, régionaux ou nationaux et des données provenant de plateformes de médias sociaux (p. ex., Blogs, Twitter, Flickr, Instagram).
Ces données seront récoltées en adaptant (si nécessaire) un système de web scraping mis à disposition. Les données image sont essentiellement des cartes d’indicateurs NDVI (Normalized Difference Vegetation Index) décadaires produites à partir d’images acquises à basse et moyenne résolutions spatiales (entre 250 m et 1 km)
.

Sujet :

Les objectifs de ce stage comprennent la production d’un corpus mis à disposition et d’un rapport détaillant le contenu et les liens sémantiques entre les différentes données. Le livrable consistera dans la rédaction d’un data paper permettant la valorisation du corpus constitué.
Le planning prévisionnel est structuré comme suit :
          1. étude du cahier des charges du corpus à constituer et choix de la zone d’étude,
          2. adaptation et mise en oeuvre du processus de récolte des données (via le système existant mis à disposition)
          3. constitution du corpus (textes, images) sur la zone d’étude,
          4. Mise en relation et évaluation du corpus avec les experts, 5. Rédaction du Data paper.
 

Profil du candidat :
Stage Master 2 Pro ou école ingénieur
Formation et compétences requises :
– Langages Python et Java, outils NLP (souhaité)
– Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire.
Adresse d’emploi :
TETIS (Maison de la Télédétection) à Montpellier
Laboratoire/Entreprise : UMR TETIS
Encadrement :
Jacques Fize (UMR TETIS, Cirad & Irstea), Mathieu Roche (UMR TETIS, Cirad), Maguelonne Teisseire (UMR TETIS, Irstea)
Divers
– Durée : 5 à 6 mois
– Gratification : Taux légal en vigueur
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Détection de fausses nouvelles (fake news) fondée sur les informations textuelles et structurées
Published: novembre 07, 2018
OFFRE DU 05/12/2018
Détection de fausses nouvelles (fake news) fondée sur les informations textuelles et structurées
Date de clôture : 01/02/2019 


Contexte :

Les fausses nouvelles (fake news) sont devenues un problème de plus en plus important, tant du point de vue de la société que de celui de la recherche. De nombreuses approches récentes [1,2] dans diverses communautés scientifiques portent sur des problèmes tels que la vérification des faits, la détection de la pertinence ou de point de vue dans des documents par rapport à des assertions particulières. Dans ce contexte, 3 laboratoires français et allemands (dont le LIRMM et TETIS à Montpellier) ont uni leur efforts pour collecter et publier sous la forme de graphe de connaissances les données et méta-données contenues dans un grand nombre de site de fact-checking (tels que Politifact ou Snopes). En résulte la base ClaimsKG, un graphe de connaissances contenant plus de 24K assertions annotées et liées qui facilite la création de requêtes structurées sur les assertions, leurs valeurs de vérité (True, False, etc.), leurs auteurs, dates de publication, etc.


Sujet :

Ce stage aura pour but d’exploiter cette ressource et de proposer des contributions méthodologiques fondées sur des analyses statistiques approfondies :
          (i) Intégration de nouveaux descripteurs (descripteurs dits exogènes, word embeddings, etc.) pour améliorer l’identification de “fake news” dans un processus d’apprentissage automatique.
          (ii) Mise en place d’un processus de clustering d’assertions dans le but d’identifier les descripteurs clés utiles pour discriminer les fake news.
Notons que le clustering visera à regrouper les assertions qui portent sur le même événement ou bien sur des événements similaires/liés.

Plan de travail :
          1) Etat de l’art du domaine de vérification automatique d’assertions à la base de méthodes d’apprentissage automatique.
          2) Etudes de l’état de l’existant, en particulier la ressource ClaimsKG. Proposition de méthodes d’identification des descripteurs les plus pertinents pour la détection de fake news.
          3) Rédaction d’un papier scientifique à soumettre à une conférence internationale
 

Profil du candidat :
– Bon niveau de programmation (java / python)
– Des bases en science de données, machine learning et web sémantique
– Bon niveau en anglais
Formation et compétences requises :
Master 2 en informatique
Adresse d’emploi :
Le travail s’effectuera à TETIS et au LIRMM à Montpellier dans le cadre d’une collaboration avec l’Institut de sciences sociologiques GESIS à Cologne (Allemagne).
Laboratoire/Entreprise : LIRMM et TETIS
Encadrement :
Jacques Fize (UMR TETIS, Cirad & Irstea), Mathieu Roche (UMR TETIS, Cirad), Maguelonne Teisseire (UMR TETIS, Irstea)
Divers
– Durée : 5 à 6 mois à partir du mois de février 2019
– Gratification : Taux légal en vigueur
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 
OFFRE DE THESES

 

No item found! Please check your config!


 

OFFRE DE POST-DOC

 

No item found! Please check your config!


 

OFFRE D'EMPLOIS

 

No item found! Please check your config!